Archives mensuelles : février 2014

On fait souvent le constat, nos pratiques en entreprise ne sont pas homogènes, nos expertises sont souvent réparties et peu connues, nos expérimentations et expériences ne servent souvent qu’à nous même.

Qu’elle soit technologique ou méthodologique, vient souvent l’idée de créer une communauté. Un regroupement des gens ayant « envie », travaillant dans le même domaine, mais répartis à travers différents projets, différentes équipes. Il « suffit » d’un forum, d’un blog, d’un intranet, de quelques heures par mois pour se rencontrer, partager et capitaliser !

Mais force est de constater que souvent ces communautés échouent, oui mais pourquoi ?

 

Ayant eu récemment avec Ben, l’envie de créer une communauté Agile en interne, j’ai donc  posé la question au ScrumBeer (ça tombait bienJ).

Pour répondre à cette question, par jeu, et de façon à distinguer mon contexte, nous sommes partis de la question inverse. Le côté Obscur permet parfois de mettre en avant la lumière.

La question centrale est donc devenue :              » Comment faire échouer une communauté ?  »

comment échouer

 

Nous avons ensuite par rapport à mon contexte d’entreprise focaliser sur un axe : Manque de vision.

Pour cela nous avons abordé le concept de « Leadership Emergent ».

whywhohowwhat

 

Plutôt que de me focaliser sur les actions que j’attends de la communauté : le What, et essayer de les porter ou pire de forcer les gens à prendre ces actions, je dois me concentrer sur communiquer le « sens » de la communauté. Par exemple « Elever le niveau de maturité des équipes agiles » à détailler ensuite de façon plus mesurable.

En expliquant le sens du « Why » de façon claire et mesurable, on peut provoquer auprès des membres de la communauté « Who » une adhésion et par eux même ils chercheront comment « How » apporter des actions concrètes : « What ».

A l’initiative de cette communauté, je dois donc me concentrer non pas sur les actions concrètes que je souhaite que ces membres mettent en œuvre, mais sur le fait de transmettre le sens de son existence, de la façon la plus mesurable et concrète possible.

 

Merci Thomas